Transformer de la data en histoire écrite …

Classé dans : 100% COM | 0

 

Ce n’était qu’un rêve d’auteurs futuristes tels Philip K. Dick ou Isaac Asimov. C’est devenu une réalité. L’intelligence artificielle est entrée dans nos vies. Les logiciels de reconnaissance vocale des smartphones et les ordinateurs de bord régissant la conduite assistée des nouvelles voitures ne sont que les prémices d’une prochaine révolution.
Aujourd’hui, à l’ère du numérique, ce sont désormais les rédacteurs qui vont peut-être passer la main à un robot, afin de transformer de la data en histoire écrite. Cette prouesse est désormais possible grâce au logiciel
Quill.

 

Certains grands journaux comme le L.A. Times ou le Tribune Company ont déjà montré la voie en utilisant des programmes innovants et à la pointe de la technologie : un algorithme programmant l’écriture automatique d’un article quasiment en temps réel pour le premier et une application permettant la lecture des actualités comme si l’utilisateur écoutait la radio. L’intelligence artificielle est aujourd’hui utilisée pour produire des rapports financiers et de renseignements.

 

Partant de ces technologies et de ce concept, l’entreprise Narrative Science basée à Chicago a créé Quill. Concrètement, c’est un logiciel qui parvient à transformer la data numérique en histoire écrite, et ce sans la moindre intervention humaine. Quill a tout de suite été utilisé par de grands médias comme Forbes (qui lui dédit toute une section de son site web) ou encore pour produire des rapports utiles aux commentaires de match de baseball. Même la CIA a été séduite et utilise le logiciel afin de produire des documents de 10 à 15 pages recoupant des milliers voire des millions de données. Ces documents sont produits en quelques secondes par Quill, alors qu’il aurait fallu une armée d’analystes et plusieurs semaines de travail pour rédiger un document équivalent. Quill est donc programmé avec des règles d’écriture qu’il utilise afin de structurer ses phrases, ses paragraphes et ses phrases, tout en analysant et en croisant les données qu’on lui propose. Pour les journalistes, c’est du pain béni : il permet l’écriture d’articles de manière claire, concise, synthétique et sans répétions sur à peu près tous les sujets, bien qu’il soit actuellement utilisé particulièrement pour le traitement des données financières et économiques.

 

On pourrait alors se demander si Quill ne va pas finir par remplacer les journalistes. Et la réponse est simple : non, c’est impossible. Quill a pour objectif de libérer les journalistes des tâches les plus ennuyeuses et les plus répétitives afin qu’ils puissent se consacrer exclusivement à la partie noble de leur métier. Le logiciel n’est pas humain, n’est pas doté de sensibilité et d’esprit critique, il ne pourra donc jamais donner son point de vue et son ressenti comme le ferais un véritable journaliste. Il n’est utilise que pour le croisement de données et l’écriture d’articles ou de rapports synthétique, son but est d’optimiser et de soutenir le travail de journaliste. Que les journalistes se rassurent : leur métier a encore de beaux jours devant lui !

 

Narrative-Science-What_Is_Quill_R7b

Laissez un commentaire