La SNCF : toujours possible et toujours mieux

Classé dans : P.I.D. | 0

WiFi dans les trains, fonds d’investissement… La SNCF lance dix grands projets numériques pour les 18 mois à venir. Du haut débit mobile au WiFi gratuit dans les trains jusqu’à la maintenance des équipements, rien n’est laissé de côté. Ces grands projets, réunis sous le nom de code « digitalsncf », est financé par un investissement de 150 millions d’euros par an pendant trois ans, et vise à accélérer la digitalisation de l’activité de l’entreprise ferroviaire. La SNCF veut faire du numérique son principal levier de transformation dans les années à venir, au-delà de l’e-commerce et de la relation client. Ces grands projets se feront tous au cours des 18 mois à venir avant d’en mettre des nouveaux en place prenant en compte les évolutions technologiques à venir dans le numérique et les transports.

 

Les 10 projets qui vont être mis en place sont les suivants :

 

  • Le haut débit mobile accessible partout et gratuitement dans le trains, directement depuis les smartphones ou en passant par des répéteurs WiFi : c’est le projet Net.sncf qui devrait ravir plus d’un usager.

 

 

  • Le projet co-co, incitant la co-construction et la co-réalisation de certains projets numériques en partenariat avec des startups notamment.

 

 

  • Le projet Store.sncf, qui est une plateforme d’open innovation ouverte aux startups avec tous les outils de développement essentiels de la SNCF.

 

 

  • Le DigitalSncf Ventures, soit un fonds d’investissement destiné à prendre part au capital de startups innovantes du domaine du transport et du numérique.

 

 

  • Des accélérateurs dans 5 villes : les « 574 » : à Paris, San Francisco, Lyon, Toulouse et Nantes verront le jour cinq accélérateurs à partir du mois de juin. Y seront installés les équipes projets digitaux du groupe, des incubateurs de start-up ainsi que des centres d’expertises baptisés « Fabs » sur le big data, l’open data et les API, le design et enfin les objets connectés et la robotique.

 

 

  • Le projet Quotidien.sncf, qui sera une application pour les déplacements quotidiens permettant notamment de préparer à l’avance son itinéraire et d’acheter des titres de transport en ligne.

 

 

  • L’analyse de données : le projet Flux.sncf. Pour mieux piloter son activité, la SNCF entend collecter, structurer et analyser les données de déplacement des voyageurs en temps réel sur Transilien et TER. Cela apportera à l’entreprise une meilleure connaissance des flux de voyageurs qui transitent dans les gares, ainsi que de leur parcours de porte à porte.

 

 

  • La documentation de la maintenance du matériel : le projet DSMat, qui consiste en la numérisation de tous les documents de la SNCF, notamment les milliers de documents de maintenance qui sont encore pour la plupart sous format papier.

 

 

  • Le projet maintenance réseau, qui consiste à équiper les agents chargés de surveiller les installations ferroviaires de tablettes et phablettes sur lesquelles ils pourront saisir sur le terrain les donnée issues de leurs observations.

 

 

  • La nouvelle application mobile SNCF, qui regroupera les services de toutes les applications SNCF actuelles afin d’uniformiser et de simplifier l’accès à l’information pour tous.

 

Une fois n’est pas coutume, nous pouvons constater que la SNCF met ici en place un programme très intéressant dans l’intérêt de tous. Le développement d’applications toujours plus utiles pour les consommateurs et surtout le futur accès WiFi gratuit à bord des trains montre que la SNCF est aussi attentive aux demandes de ses clients. Ces progrès vont donc dans le bon sens, maintenant, pourvu que cela dure !

Plus d’informations sur ces dix grands projets ici.

 

le-president-de-la-sncf-guillaume-pepy-presente-le-plan-digitalsncf-lors-d-une-conference-de-presse-a-paris-le-10-fevrier-2015_5210959

Laissez un commentaire